Iode un micronutriment primordial pour la santé (Varech)

8 mai 2019Aline (ketosanteplus.com)
Blog post

L’iode est un micronutriment essentiel et présent en très faible quantité dans notre organisme. L’iode entre dans la composition des hormones produites par la glande thyroïde, les hormones thyroïdiennes. Chez le fœtus et les jeunes enfants, les hormones thyroïdiennes régulent la croissance et le développement de la plupart des organes, en particulier le cerveau et la différenciation cellulaire. À tout âge, elles stimulent également le métabolisme et la consommation d’oxygène par les tissus.

À quoi sert l’iode ? 

  • À la production des hormones thyroïdiennes (T3 et T4);
  • À réguler le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines;
  • À développer le système nerveux;
  • À favoriser le fonctionnement normal du cœur;
  • À favoriser le développement et le fonctionnement des muscles;
  • À favoriser la croissance et la maturation du squelette;
  • À stimuler la lactation chez la femme qui allaite;
  • À favoriser la santé de la peau, des cheveux, des ongles, etc.;
  • À favoriser la mobilité gastro-intestinale;
  • À réguler le métabolisme basal (exprime la dépense énergétique au repos).

 Les bienfaits:

1. Métabolisme sain

Il maintient le bon fonctionnement de votre fonction thyroïdienne, car il produit deux hormones, la thyroxine et la triiodothyronine, qui affectent toutes deux le taux métabolique de base, qui permet au corps d’absorber correctement les nutriments, de les déplacer dans tout le corps et d’améliorer votre cycle de sommeil. Les sécrétions des glandes thyroïdiennes ont un impact direct sur la santé et le développement cognitifs.

2. Maintien du niveau d’énergie

L’iode joue un rôle important dans la décomposition des graisses et des glucides complexes en maintenant un taux métabolique sain. Votre métabolisme aide le corps à rester énergique en absorbant efficacement les nutriments tout en éliminant la rétention de graisse. L’iode assure que les niveaux d’énergie restent suffisants.

3. Soins des cheveux et de la peau

Une carence en iode a été associée à la perte de cheveux – l’iode contribue à renforcer les follicules pileux et à favoriser la croissance des cheveux. De plus, il aide également à régénérer les cellules de la peau.

4. Développement du fœtus

Lors de la grossesse, la carence en iode peut provoquer avortement ou accouchement prématuré. Chez les enfants, elle perturbe la croissance.Une carence plus grave entraine chez l’enfant le crétinisme.

L’enfant qui naît avec déficience en iode peut présenter des difformités. La nécessité de l’iode est telle que sa carence peut causer l’infertilité chez les femmes. Même une légère carence en iode pendant la grossesse pourrait avoir des effets néfastes sur le développement du cerveau des nouveau-nés. Cela pourrait entraîner une baisse du développement mental, et sur le long terme, une réduction des scores d’intelligence des enfants.

Les impacts d’une carence en iode pour le développement du cerveau des enfants sont bien expliqués dans le documentaire suivant « Demain, tous crétins »

5. Une immunité plus forte

Il aide le corps à retenir la vitamine C et stimule l’activité des antioxydants dans le corps. L’utilisation adéquate et la facilitation des antioxydants conduisent à un mécanisme de défense plus fort du système immunitaire.

6. Prévention de l’hypothyroïdie

Son déficit peut être la cause de nombreuses fonctions anormales de l’organisme, l’hypothyroïdie en étant une. Cette condition affecte l’activité de la glande thyroïde et la ralentit considérablement, ce qui entraîne une fonction métabolique inadéquate, ce qui peut ralentir de nombreux autres processus de régénération et d’absorption dans le corps. Cela conduit également à un gain de poids ingérable, car le corps ne décompose plus correctement les graisses et commence à les accumuler. L’hypothyroïdie entraîne une fatigue intense, une peau sèche et affecte négativement l’activité cérébrale.

7. Traiter les maladies fibrokystiques du sein

L’iode empêche la formation de kystes et de nodules non cancéreux au niveau du sein qui sont la cause de douleur.

8. Prévention du cancer

Il est fortement lié à la réduction du cancer de la glande thyroïde. Il a également un effet similaire sur toutes les cellules et tumeurs cancéreuses.

9. Facilite l’apoptose

L’apoptose est la mort cellulaire programmée; cela fait partie du processus de régénération du corps. Grâce à ce processus, le corps est capable de provoquer la mort cellulaire dans les cellules cancéreuses et autres cellules endommagées. Ceci est fortement lié à la sécrétion adéquate d’hormones par la glande thyroïde.

10. Élimination des toxines

Il aide le corps à éliminer les produits chimiques nocifs, tels que le plomb, le mercure et d’autres toxines biologiques nocives. Il a aussi des propriétés antibactériennes.

11. Un remède contre le goitre

Compte tenu du fait que la carence en iode est la cause principale du goitre, augmenter la consommation d’iode peut faire toute la différence. Ajouter à votre alimentation des œufs, des algues et du sel enrichis en iode et du poisson peut aider à combler vos besoins en iode.

Si vous comprenez bien l’anglais, voici un vidéo du Dr Berg qui explique les bienfaits de l’iode https://www.youtube.com/watch?v=LpNqXUzwqPs

Les sources d’iode

Au Canada, l’apport nutritionnel de référence pour un adulte est de 150 mcg (microgrammes) d’iode par jour. Les opinions sont partagées à propos de ce dosage. En effet, dans le New England Journal of Medicine de 2006, on propose 400 mcg comme apport pour obtenir les effets santé désirés. On sait qu’au Japon, où les habitants sont de grands consommateurs d’algues, l’apport alimentaire peut facilement dépasser plusieurs milligrammes (mg) par jour. Avec les dernières découvertes sur les rôles de l’iode (kystes, cancer du sein, glandes salivaires et thymus), on peut présumer que les apports de référence seront appelés à augmenter.

Santé Canada propose un apport maximal tolérable de 1000 mcg (1 mg) par jour.

Certains aliments contiennent naturellement de l’iode comme les fruits de mer, les poissons et certaines algues. Le lait et les produits laitiers contiennent également de l’iode à des quantités variables dû à des produits de désinfection à base d’iode utilisés au moment de la traite. Le sel de table et le sel marin ne contiennent pas d’iode naturellement. L’iodation du sel de table est depuis de nombreuses années obligatoire au Canada et largement utilisée dans de nombreux pays comme la France et les États-Unis. Par contre, le sel de mer n’est pas obligatoirement enrichi en iode.

Aliments Teneur en iode en microgrammes pour 100 g
Huile de foie de morue 838
Aiglefin (le fameux haddock lorsqu’il est fumé) 318
Saumon 245
Morue 143
Langoustines 130
Homard 102
Coquillages 78
Huîtres 57

 

Aliments Aliments  Teneur en iode en microgrammes pour 100 g
Lard 9,7
Oeufs 9,3
Bacon 7,7
Beurre 5,6
Fromage 5
Porc 4,5
Lait de vache 3,5
Sel de table iodé (1 c. à thé) (6 g) 380

Le sel iodé ne contient pas autant d’iode qu’on pourrait le croire. Après l’ouverture du contenant de sel, une majorité de l’iode s’évapore entre 20 et 40 jours.

 Certains aliments comme: le cresson, le chou, le brocoli, le navet, le rutabaga, le radis, les feuilles de moutarde, le raifort, les noix de pin, le millet, le manioc ainsi que l’arachide peuvent entraver l’utilisation de l’iode par la glande thyroïde. En revanche, les crucifères étant tout de même bons pour la santé, il n’est pas recommandé de les retirer totalement de son alimentation, seulement de les faire légèrement cuire afin de réduire l’activité des molécules goitrogènes.

Supplément d’iode

Le Varech (Kelp) est une algue marine qui est une excellente source naturelle d’iode, de minéraux et d’oligo-éléments. Elle aide à régulariser l’activité thyroïdienne, laquelle intervient favorablement dans l’équilibre hormonal du corps. De plus, en fournissant l’iode nécessaire au bon fonctionnement de la thyroïde, le varech contribue à maintenir un métabolisme sain. Il en résulte une meilleure capacité de l’organisme à brûler les graisses accumulées. Sa teneur en minéraux et oligo-éléments procure quantité d’éléments nutritifs essentiels au corps, permet de soutenir plusieurs fonctions glandulaires et d’augmenter l’énergie.

Si vous comptez utiliser un supplément d’iode, informez-vous auprès de votre pharmacien. Le pharmacien peut vous aider à faire un choix judicieux en fonction de votre condition de santé et des médicaments que vous prenez.

Source:

https://www.familiprix.com/fr/produits-naturels/iode

https://www.naturalfoodseries.com/11-benefits-iodine/

https://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/iode-carences-solutions-71964

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/iode/8276-iode-alimentation-source.htm

https://naturiste.ca/fr/varech-150-mg.html

https://www.fdfitness.ca/iode/

http://iodineresearch.com/debunked.html

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=alimentation-hypothyroidie-les-aliments-a-eviter

2 Comments

  • Christine Desjardins

    30 mai 2019 at 6 h 20 min

    Bonjour,

    A votre avis, est-ce que les algues de Nori contiennent de l’iode? Je ne vois rien qui l’indique sur l’emballage, merci!

    1. Aline (ketosanteplus.com)

      30 mai 2019 at 7 h 50 min

      Bonjour Christine, oui les algues Nori sont une bonne source d’iode. Tous les algues contiennent de l’iode.

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication précédente Publication suivante